ÉCOSYSTÈME EUROPÉEN DE LA CAPITALE DE VENTURE EN HAUSSE –

  • FrançaisFrançais


  • européen

    15 février 2021.

    i5invest et le Centre d’entrepreneuriat de l’Université d’économie de Vienne publient “ The European Capital Report 2021 ”, révélant que le capital-risque et les fonds de capital-investissement ont considérablement gagné du terrain malgré Covid-19. Avec 64 nouveaux fonds européens créés au cours des 24 derniers mois, le nombre total d’acteurs s’élève à 676, dont 443 fonds de capital-risque et 233 fonds de capital-investissement situés en Europe. Un effort important pour cartographier l’écosystème révèle de nouvelles perspectives.
    Avec une marge substantielle, le Royaume-Uni est toujours en tête du classement des pays qui comptent le plus d’investisseurs en Europe (306), suivi de l’Allemagne (181), de la France (119) et du Luxembourg (66).
    Les 24 derniers mois montrent cependant une tendance intéressante: ce n’est pas le Royaume-Uni qui a vu le plus de nouveaux arrivants en capital-risque et private equity ces derniers temps, mais la région de l’Allemagne, de la Suisse et de l’Autriche. «Avec plus d’un quart de tous les nouveaux fonds européens établis dans cette région, nous constatons une évolution intéressante également avec le recul du Brexit», déclare Herwig Springer, PDG d’i5invest.

    Les fonds européens les plus puissants
    Les fonds de capital-risque européens les plus puissants basés sur les actifs sous gestion en 2021 sont Balderton Capital, Verdane, Atomico, BGF et Sofinnova Partners, avec CVC Capital Partners, Ardian, ICG, Permira et Apax Partners en tête du classement Private Equity. Les actifs européens sous gestion combinés de tous les fonds couverts par le rapport sur les capitaux européens 2021 s’élèvent à 3 036,84 milliards d’euros.
    Le classement des fonds européens les plus actifs sur la base du nombre d’investissements en 2020 est mené par Hiventures de Hongrie (200 investissements), HTGF allemand (160), Kima Ventures de France (100), Seedcamp (92) basé au Royaume-Uni et Speedinvest dont le siège est à Autriche (86).

    Fonds européens pour les nouveaux arrivants
    Au cours des 24 derniers mois, 64 nouveaux fonds ont été créés à travers l’Europe avec un fort accent sur les investissements de démarrage dans l’industrie 4.0, les sciences de la vie et les technologies de la santé. Les nouveaux arrivants les plus puissants basés sur les actifs sous gestion sont Corten Capital, basé à Londres, Röko de Suède, a / o PropTech dont le siège est au Royaume-Uni, Future Energy Ventures d’Allemagne et NordicNinja VC basé en Finlande. Parmi les nouveaux venus figurent quatre fonds de capital-risque d’entreprise: Smart Works d’Autriche, Helen Ventures de Finlande, Sparrow Ventures de Suisse et DNV GL Ventures de Norvège.

    Capital-risque d’entreprise en Europe
    Avec seulement quatre nouveaux fonds, l’écosystème du Corporate Venture Capital (CVC) en Europe n’a pas connu de croissance substantielle. Au total, il y a 55 CVC situés à travers l’Europe en 2021, les plus puissants basés sur les actifs sous gestion sont Novo Holdings du Danemark, Rabo Corporate Investments basé aux Pays-Bas, Novartis Venture Fund de Suisse et BMW iVentures d’Allemagne. Le Royaume-Uni (18), suivi de l’Allemagne (16) et de la Suisse (6), abrite le plus grand nombre de CVC. Les principaux marchés verticaux d’investissement pour les CVC en Europe sont l’IA et le Big Data, l’Industrie 4.0, les sciences de la vie et la technologie de la santé, les logiciels en tant que service et l’avenir de la mobilité.
    «Pour 2021, nous espérons voir de nombreuses autres entreprises intégrer le capital-risque dans leur
    stratégie d’innovation », déclare Stephan Jung du WU Entrepreneurship Center.
    Fonds américains avec présence européenne
    124 fonds américains ont établi une présence en Europe, les villes préférées pour les bureaux étant Londres, Paris, Luxembourg et Berlin. Les fonds d’investissement basés aux États-Unis en Europe se concentrent principalement sur la phase de croissance, les secteurs les plus populaires étant les sciences de la vie et la technologie de la santé, l’informatique, les médias et les télécommunications, la FinTech et l’InsurTech, tout le B2B et l’industrie 4.0.
    Tendances des investissements 2021
    Les investissements les plus populaires parmi les fonds européens en 2021 sont les sciences de la vie et la santé, suivis de l’informatique, des médias et des télécommunications, tout ce qui concerne le B2B et l’industrie 4.0. En termes de concentration sur la scène, les fonds basés en Allemagne et en Autriche préfèrent investir tôt, tandis que le reste de l’Europe continue de se concentrer davantage sur le financement des entreprises en phase de croissance en 2021.

    Le rapport complet comprenant tous les investisseurs faisant partie de l’écosystème des capitaux européens ainsi que des portraits détaillés de tous les nouveaux arrivants peuvent être téléchargés gratuitement sur www.europeancapitalmap.com.

    À propos des éditeurs

    i5invest
    En tant que M&A technologique internationale, conseil en finance d’entreprise, investisseur et accélérateur de croissance, le
    L’objectif principal d’i5invest et d’i5growth est de soutenir la croissance et de gérer le développement de l’entreprise et les processus de fusions et acquisitions transfrontalières pour des entreprises technologiques extraordinaires. Opérant depuis Berlin, Palo Alto, San Francisco et Vienne, i5 a mis en place plus de 150 partenariats stratégiques et transactions internationales de fusions et acquisitions avec des sociétés telles que Google, Verisign, Samsung, Cisco, Telefonica, NBC, Naspers, Volkswagen, Amdocs, IAC, Pfizer / Zoetis, Microsoft, Facebook, Nvidia, Airbus, la Bourse de Toronto et de nombreux autres géants mondiaux de la technologie de niveau 1.

    Centre d’entrepreneuriat WU
    Depuis juin 2015, le WU Entrepreneurship Center est le lieu privilégié pour obtenir des conseils sur l’entrepreneuriat étudiant et les spin-offs. En tant que groupe de réflexion, nous voulons comprendre l’écosystème entrepreneurial allant des fondateurs, investisseurs, services et
    développeurs d’écosystèmes en fournissant des données, en réalisant des études et en partageant l’expertise. Notre objectif à long terme est de développer pleinement l’extraordinaire potentiel des start-ups affiliées à l’université et de contribuer à augmenter le nombre et surtout la qualité des activités entrepreneuriales parmi les étudiants, les anciens et les professeurs.




    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *