Dopay, axé sur l’Égypte, lève 18 millions de dollars US de série A

  • FrançaisFrançais




  • par Fintechnews Afrique
    21 septembre 2021

    La plate-forme de paiement B2B2C axée sur l’Égypte, dopay, a obtenu 18 millions de dollars américains dans le cadre d’un cycle de financement de série A, a annoncé la société dans un communiqué la semaine dernière. La société est basée à Londres et s’adresse actuellement à son marché initial, l’Égypte.

    Force Over Mass Capital, FMO et NN Group ont mené le tour. Pendant ce temps, les investisseurs participants comprenaient Mbuyu Capital et Alder Tree Investments.

    Le financement sera utilisé pour évoluer en Égypte, et également pour créer une suite de services financiers pour compléter la paie sans numéraire et les cartes prépayées des employés actuellement disponibles de l’entreprise. La société prévoit également de se développer dans la région MENA.

    La plate-forme bancaire virtuelle de l’entreprise permet de numériser les paiements en espèces des employeurs aux travailleurs. Il a récemment reçu une licence d’agent bancaire de Bank ABC Egypt le mois dernier. Les clients de l’entreprise comprennent Swvl, Landbank et McDonald’s.

    Frans van Eersel

    Frans van Eersel

    « La valeur de notre financement de série A confirme la confiance de la communauté des investisseurs dans l’offre dopay. Notre validité commerciale à travers notre modèle B2B2C est claire et notre capacité technologique est éprouvée et solide. L’Égypte est le plus grand marché de la région MENA. Nous servirons un nombre croissant d’entreprises égyptiennes, des PME aux grandes entreprises, et leurs employés »,

    Frans van Eersel, fondateur et PDG de dopay, a déclaré dans le communiqué.

    Demande de sociétés de technologie financière sans numéraire telles que dopay

    L’Égypte s’oriente vers une économie sans numéraire dans le but d’accroître l’inclusion financière dans le pays. La déclaration a noté qu’il y avait une « demande forte et croissante » de paie sans numéraire, de services bancaires numériques et de paiements de la part des entreprises et des employés.

    Selon le Centre d’information et d’aide à la décision du Cabinet égyptien, le pays est sur la bonne voie pour atteindre cet objectif, a rapporté Egypt Independent. Les initiatives pour numériser les transactions en espèces et une économie numérique comprennent la création d’une unité d’inclusion financière et d’un Conseil national des paiements, la publication de lois sur les paiements mobiles et d’un projet de loi sur le commerce électronique, et le soutien aux PME.

    Le secteur des technologies payantes en Égypte compte actuellement 9 banques, 39 compagnies d’assurance, plus de 900 sociétés de microfinance et ONG et plus de 50 sociétés de technologie financière.

    Parmi les autres startups fintech égyptiennes qui travaillent à la numérisation des services financiers des PME en Égypte, citons Dayra et Paymob.

    Cet article a été publié pour la première fois sur fintechnews.ae

    Crédit de l’image en vedette : dopay

    Partagez cet article

    Faire le partage


    Source

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *