Après des tweets “horribles” sur l’IA, Lemonade dit qu’il n’utilise pas la phrénologie

  • FrançaisFrançais


  • L’assurance licorne Lemonade s’est efforcée de rassurer les clients après qu’un fil de tweet vantant ses prouesses en matière d’intelligence artificielle ait fait craindre qu’elle traitait les demandeurs différemment en fonction de leurs caractéristiques physiques.

    Dans une série de tweets désormais supprimée, Lemonade a affirmé que son utilisation de robots et d’apprentissage automatique signifiait qu’elle collectait 1000 fois plus de données que ses rivaux.

    Offrant un exemple de sa supériorité supposée, la société a tweeté que « lorsqu’un utilisateur dépose une réclamation, il enregistre une vidéo sur son téléphone et explique ce qui s’est passé. Notre IA analyse soigneusement ces vidéos à la recherche de signes de fraude. des indices verbaux que les assureurs traditionnels ne peuvent pas, car ils n’utilisent pas de processus de réclamation numérique.”

    L’expression « indices non verbaux » a provoqué une tempête, faisant craindre que l’IA puisse être utilisée pour discriminer les utilisateurs en fonction de facteurs tels que la race, le sexe ou le handicap.

    Dans un blog, Lemonade dit que le “tweet mal formulé” a causé une confusion qui “a conduit à une propagation de faussetés et d’hypothèses incorrectes”.

    La société peut « confirmer sans équivoque que nos utilisateurs ne sont pas traités différemment en fonction de leur apparence, de leur comportement ou de toute caractéristique personnelle/physique ».

    Selon Lemonade, les vidéos de réclamation sont utilisées pour permettre aux clients de décrire plus facilement ce qui s’est passé et parce que les preuves montrent que les humains sont moins enclins à mentir lorsqu’ils se regardent en train de parler dans un miroir ou une caméra selfie.

    Dit le blog:

    “Soyons clairs:

    1. L’IA qui utilise des concepts nuisibles comme la phrénologie et la physionomie n’a jamais été et ne sera jamais utilisée chez Lemonade.
    2. Nous n’avons jamais laissé et ne laisserons jamais l’IA rejeter automatiquement les réclamations.”




    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *