La France interdit les mots esports, pro gamer et streamer dans le but de briser la “barrière de compréhension” pour les non-joueurs

  • FrançaisFrançais



  • Les responsables du gouvernement français ont interdit plusieurs mots de jeu en anglais pour préserver la pureté de la langue dans le pays. La liste de mots comprend «esports», «streamer», «pro gamer» et «cloud gaming», selon The Guardian.

    La décision a impliqué le ministère français de la culture, qui a déclaré à l’AFP que l’utilisation de mots anglais dans le secteur du jeu vidéo pourrait être “un obstacle à la compréhension” pour les non-joueurs. À l’avenir, le gouvernement français utilisera des mots français au lieu des mots anglais courants pour les jeux dans toutes les communications officielles.

    Le mot pro gamer devient « joueur professionnel », tandis que le terme streamer sera changé en « joueur-animateur en direct ». Le pays remplacera également l’esport par le “jeu vidéo de compétition”. Le changement a été effectué après que le ministère de la culture a effectué des recherches sur des sites Web et des magazines de jeux vidéo en France pour vérifier si ces termes français existaient déjà.

    L’idée derrière ce changement est de permettre aux Français de communiquer plus facilement, selon The Guardian. L’organisme de surveillance de la langue française, l’Académie française, a mis en garde en février contre une “dégradation qui ne doit pas être considérée comme inévitable”, notant que les importations anglicisées telles que les “big data” et les “drive-in” sont préoccupantes.

    Ces changements ont été publiés au journal officiel du gouvernement français, ce qui signifie que toutes les communications gouvernementales doivent suivre. Le chien de garde de la langue française a fait des efforts dans un passé récent pour remplacer les mots anglicisés tels que wifi par “l’accès sans fil à internet”, mais cela n’a pas fonctionné, selon The Local France.

    Des mots anglais pour les jeux tels que esports, pro gamer et streamer ont été utilisés partout dans le monde, indépendamment de la langue officielle du pays. Il est peu probable que les sites Web et les journaux français couvrant l’industrie du jeu et de l’esport changent à cause de la décision du gouvernement.

    Source

    L'équipe de Comparaland

    L'équipe rédactionnnelle du site

    Pour contacter personnellement le taulier :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.