Des bases aux connaissances avancées

  • FrançaisFrançais


  • Counter Strike est sans doute le jeu de tir à la première personne le plus difficile de l’histoire.

    Le jeu a des niveaux de complexité presque infinis, s’étendant sur une période de 20 ans. CS: GO n’est pas votre match à mort moyen shoot-kill-die-respawn; c’est un jeu de tir tactique dynamique et complexe qui récompense souvent l’intelligence plutôt que la capacité mécanique.

    Dans CS: GO, les cerveaux sont généralement plus recherchés que les muscles. Il y a toujours quelque chose à apprendre d’un match, qu’il s’agisse de matchmaking occasionnel ou de jeu professionnel.

    Pour être considéré comme l’un des meilleurs du jeu, il faut de l’engagement et du dévouement. Mais si vous investissez du temps et des efforts pour perfectionner vos compétences, apprendre les bases et maintenir les principes fondamentaux, vous devriez éventuellement atteindre le sommet.

    Voici un aperçu des plus rudimentaires Counter Strike concepts requis à la fois au niveau de l’équipe et de l’individu.

    Modèles de pulvérisation

    Pulvériser avec précision et savoir où vos balles vont frapper est facilement le concept le plus crucial du jeu. Cela peut prendre des centaines d’heures de pratique, mais cela en vaut la peine. Ne vous découragez pas si vous avez du mal à saisir immédiatement un modèle de pulvérisation – même les professionnels devaient commencer quelque part.

    Spots de grenades et trigonométrie

    Les lancers de fumée, incendiaires et flashbang peuvent être appris en étudiant des guides sur YouTube ou en expérimentant le matchmaking. Cela peut sembler beaucoup à retenir, mais une répétition suffisante des points de grenade sur chaque carte (et savoir comment ils affectent la ligne de vue de l’ennemi) deviendra une seconde nature avec le temps.

    Gestion de l’Economie

    Connaître les tenants et les aboutissants de la gestion financière est essentiel pour réussir dans un environnement d’équipe CS: GO. Une fois que vous en saurez plus sur les tendances et les comportements d’achat, vous pourrez élaborer des stratégies plus efficacement qu’auparavant.

    Angles de pré-tir courants

    Vous êtes-vous déjà demandé comment un ennemi connaissait votre position avant de jeter un œil dans un coin? Ils ont probablement pré-tiré un angle commun. Les cartes d’entraînement pré-tir de Yesber sur le Steam Workshop sont les meilleures pour apprendre ces angles, vous donnant différents paramètres et armes pour vous aider à affiner vos compétences.

    Cartes des rotations et des horaires

    La connaissance de l’emplacement de l’ennemi est vitale pour gagner des tours. Si vous savez qu’il y a moins d’ennemis sur un site de bombe en fonction du temps écoulé, appeler une rotation en temps opportun pourrait vous donner, à vous et à vos coéquipiers, le dessus.

    Positionnement du réticule

    Le placement en réticule est un moyen facile de distinguer les joueurs expérimentés des noobs. Une règle générale à suivre est de garder votre réticule au niveau de la tête (ou là où vous prévoyez qu’un joueur jettera un coup d’œil).

    Positions de puissance

    Votre positionnement fait parfois la différence entre gagner et perdre une manche. Si vous savez comment l’équipe ennemie se comporte et réagit à une position sur un site ou dans un point d’étranglement, vous pouvez utiliser ces informations à votre avantage. Tirez le meilleur parti de votre utilité et changez régulièrement de position pour augmenter vos chances de prendre votre ennemi au dépourvu.

    Apprends de tes erreurs

    Ne faites pas deux fois la même erreur. Si vous continuez à gâcher, les ennemis exploiteront votre mauvaise prise de décision jusqu’à ce que vous soyez obligé de vous adapter. L’outil le plus puissant d’auto-apprentissage en CS: GO est le système de démonstration. Il peut sembler fastidieux de revoir votre gameplay, mais c’est utile si vous souhaitez vous renseigner sur les nuances du jeu.

    Coordonner les jeux et échanger les éliminations en équipe

    CS: GO est un jeu d’équipe. Il est essentiel de pousser les sites de bombardement en équipe, de défendre les sites de bombardement en équipe, de théoriser des stratégies en équipe et même de mourir en équipe. Être un loup solitaire (ou un lurker) est souvent préjudiciable lorsque vous jouez avec quatre inconnus. À moins que vous ne vous connaissiez bien et que vous ayez une stratégie à portée de main, jouer ensemble en équipe est la voie à suivre.

    Soyez conscient de vos coéquipiers et couvrez différents angles

    Tenir différents angles et points d’étranglement et les attribuer aux joueurs peut vous être bénéfique du côté terroriste et antiterroriste. Lorsque votre position est comprise, il est presque toujours préférable de revenir en arrière et de demander le soutien de coéquipiers ancrés sur le site et en rotation, plutôt que de faire cavalier seul.

    Communiquer

    Au lieu de vous plaindre après avoir pris une balle perdue dans la tête, arrêtez-vous et communiquez avec votre équipe. Indiquez où vous êtes mort, combien de dégâts vous avez infligés au joueur ennemi et où il se dirige ensuite. Ceci est particulièrement crucial dans une situation de clitch.

    Évitez les comportements toxiques

    Personne n’aime un coéquipier mal élevé. Si vous voulez critiquer le style de jeu d’un coéquipier, faites-le de manière constructive et sans un ton de voix dur. Lorsque des disputes éclatent, cela crée un mauvais environnement d’équipe.

    Mettre en place des feux croisés lors du jeu défensif

    Si vous et un coéquipier couvrez un site et regardez le même angle, vous devez vous assurer que vous tenez ce point d’étranglement depuis un point de vue différent. La coordination des tirs croisés avec un ou deux coéquipiers est essentielle pour éviter les poussées du côté T et du côté CT.

    Évitez de jeter un œil lorsque la bombe est posée en attaque

    Il n’est pas nécessaire de choisir des combats avec des ennemis s’approchant du site. Il est préférable de jouer au son du minuteur de la bombe et de forcer les CT à vérifier chaque coin et angle lorsqu’ils entrent sur le site. La probabilité qu’ils vous trouvent, vous tuent et désamorcent la bombe à temps diminue considérablement au fur et à mesure que vous avancez.

    Couvrez votre coéquipier lorsqu’il pose ou désamorce la bombe

    Assurez-vous toujours de couvrir votre coéquipier quand il plante ou désamorce la bombe. Si vous ne pouvez pas les couvrir, essayez de vous appâter ou même de sacrifier votre vie si nécessaire. De cette façon, vous donnez à votre équipe une plus grande chance de gagner la manche.

    Faites attention à la trajectoire et au décompte de la grenade

    Cette règle s’applique à la fois à vos coéquipiers et à vos ennemis. Si quatre fumées sont lancées du côté T de la carte, par exemple, cela indique généralement une exécution vers le site de la bombe le plus proche. Inversement, si deux grenades incendiaires volent dans un point d’étranglement du côté CT, il y a au moins deux défenseurs de ce côté de la carte.

    Ne regardez jamais lentement avec (ou contre) un AWP

    Ne pas, dans certaines circonstances, regarder lentement un AWPer – surtout si vous avez également un AWP. Cet AWPer maintient délibérément cet angle pendant une période prolongée, et il a l’intention de vous tuer dès qu’il verra le premier pixel de votre modèle de joueur. Jiggle-furtivement et utiliser des grenades pour les chasser de leur position est la meilleure méthode pour contrer les AWP passifs.

    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *