CSL Esports s’associe à la National Association of Collegiate Esports – ARCHIVE

  • FrançaisFrançais



  • CSL Esports, propriété de Playfly Sports, s’est associée à la National Association of Collegiate Esports, à but non lucratif, à la société d’infrastructure d’esports Nerd Street Gamers et à la société de logiciels Mainline pour lancer la plus grande ligue d’esports collégiaux en Amérique du Nord : la NACE Starleague. La nouvelle entité comprendra de nombreuses écoles participantes des ligues établies exploitées par CSL et NACE, notamment l’Université de Caroline du Nord, l’Université d’État de Louisiane, l’Université d’État de Boise et Villanova.

    Les matchs se dérouleront sur la plate-forme de tournoi de Mainline et Nerd Street supervisera les opérations de diffusion et d’événement en direct. De plus, les équipes participantes auront accès aux installations de jeu Localhost de Nerd Street à utiliser comme espace de compétition pendant leurs heures de match.

    La ligue accueillera plusieurs niveaux de compétition allant des niveaux de compétence d’introduction aux équipes universitaires sanctionnées par l’école. L’inscription aux événements universitaires se fera via la NACE, toutes les écoles concurrentes à ce niveau nécessitant une adhésion à la NACE.

    «Nous avons réuni quatre partenaires qui sont maintenant investis pour aider ces programmes et étudiants à grandir et à valider les étudiants-athlètes au sein des esports universitaires», a déclaré Rob Johnson, PDG de CSL Esports, au Sports Business Journal.

    L’année de compétition pour la NACE Starleague sera divisée en deux saisons dans le but de fournir plusieurs points d’entrée tout au long de l’année pour les nouveaux étudiants ainsi que pour les nouvelles écoles et clubs souhaitant entrer dans l’espace.

    La vision que Johnson expose pour la NACE Starleague est l’endroit où il pense que les esports collégiaux devraient être dans les 3 à 5 prochaines années : « chaque école a les ressources pour avoir un [esports] programme, et de le faire grandir. Et aussi du point de vue des bourses et du développement de carrière pour intégrer cette éducation, ce jeu sain et cette supervision à ce que signifie être un étudiant-athlète dans l’esport.

    Alors que la fusion de deux offres de tournois majeurs dans l’espace collégial a suscité certaines inquiétudes concernant le partenariat lié à la restriction de l’accès à la compétition, Johnson a déclaré que ce n’était pas l’objectif de la ligue. “Nous ne sommes pas là pour murer des jardins ou pour nous assurer que les joueurs ont moins d’opportunités, nous voulons nous assurer qu’il y a plus d’opportunités.” Il a déclaré que la ligue ne chercherait pas d’accords exclusifs avec les éditeurs de jeux.

    « Ce que nous avons fait ici, c’est prendre deux ligues qui fonctionnaient côte à côte et coordonnaient les horaires, et maintenant nous construisons une plus grande propriété médiatique. Et avec Nerd Street ramenant les caméras et la production en personne [events], maintenant nous avons un produit plus regardable.

    Avec ce «produit plus regardable», CSL se tournera vers sa société mère Playfly Sports pour aider à la génération d’accords de médias et de commandites pour la ligue. Playfly est un acteur actif dans les droits médiatiques et publicitaires traditionnels de l’athlétisme scolaire, et à travers CSL et cette nouvelle ligue cherchera à étendre ces efforts à l’esport.

    Source

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *