Tout ce que vous devez savoir sur la nouvelle loi sur la confidentialité de la Nouvelle-Zélande 2020

  • FrançaisFrançais


  • Le gouvernement néo-zélandais a introduit le New Privacy Act 2020 (NZ), le 1er décembre 2020, qui apporte plusieurs réformes dans la manière dont les organisations collectent, utilisent et gèrent les données des utilisateurs. La nouvelle législation remplacera l’actuel Privacy Act 1993 (NZ).

    Les nouvelles lois sur la confidentialité imposent des règles strictes en matière de protection des données, elles obligent les entreprises à signaler immédiatement les violations de données. Le New Privacy Act 2020 s’appliquera à toutes les organisations et fournisseurs de cloud computing basés en Nouvelle-Zélande ainsi qu’aux entreprises étrangères qui collectent des informations relatives aux Néo-Zélandais.

    Ce que couvre la nouvelle loi sur la protection des renseignements personnels

    • La loi sur la protection des renseignements personnels protège-t-elle efficacement les renseignements personnels et fournit-elle un cadre pratique et proportionné pour promouvoir de bonnes pratiques en matière de confidentialité?
    • Les individus devraient-ils avoir des droits d’action directs pour faire respecter les obligations de confidentialité en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels?
    • L’impact du système de violation de données à déclaration obligatoire et son efficacité à atteindre ses objectifs
    • Un délit légal pour atteinte grave à la vie privée devrait-il être introduit dans le droit australien?
    • L’efficacité des pouvoirs et mécanismes d’application de la loi en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels et leur interaction avec d’autres cadres réglementaires du Commonwealth
    • L’opportunité et la faisabilité d’un système de certification indépendant pour surveiller et démontrer la conformité aux lois australiennes sur la protection de la vie privée

    Pénalité pour non-conformité

    Conformément à la loi sur la protection de la vie privée 2020, les entreprises pourraient être condamnées à une amende allant jusqu’à 10 000 dollars néo-zélandais (7 000 dollars) pour violation des lois sur la protection des données. La loi permet au Commissariat à la protection de la vie privée (CPVP) de porter la sanction à 230 000 dollars néo-zélandais (162 000 dollars). L’OPC peut également enquêter sur une organisation concernant des incidents de sécurité ou des pratiques de protection des données.

    Récemment, le gouvernement néo-zélandais a également lancé son nouvel outil de signalement des violations de données «NotifyUs» pour aider les organisations à signaler les violations de données et à évaluer si un incident de sécurité doit être notifié ou non.

    Source

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *