La France inflige des amendes à Facebook et Google pour violation de la vie privée

  • FrançaisFrançais



  • L’organisme français de surveillance de la confidentialité des données, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), a infligé à Google une amende de 150 millions d’euros (170 millions de dollars) et de 60 millions d’euros (68 millions de dollars) à Facebook (maintenant Meta Platforms) pour avoir enfreint les lois de l’UE sur la confidentialité des données. Le régulateur a déclaré que les entreprises n’avaient pas fourni aux utilisateurs une option simple pour rejeter la technologie de suivi des cookies.

    Dans un communiqué officiel, la CNIL a indiqué que facebook.com, google.fr et youtube.com fournissaient un bouton permettant aux utilisateurs d’accepter les cookies sans leur donner la possibilité de les refuser. Le régulateur a déclaré que les entreprises avaient violé l’article 82 de la loi française sur la protection des données. « Ils n’apportent pas de solution équivalente (bouton ou autre) permettant à l’internaute de refuser facilement le dépôt de ces cookies. Plusieurs clics sont nécessaires pour refuser tous les cookies, contre un seul pour les accepter », précise la CNIL.

    Que sont les cookies ?

    Les cookies, également appelés cookies HTTP, sont de petits éléments d’information créés lors de la navigation sur un site Web. Les cookies aident les entreprises technologiques à suivre et à stocker les activités en ligne des utilisateurs sur Internet. Plusieurs sociétés Internet exploitent les données des cookies pour comprendre le comportement en ligne des utilisateurs et mettre en œuvre des stratégies marketing appropriées.

    Lisez aussi: Un tribunal russe condamne Google et Meta avec de lourdes amendes

    Les lois sur les données enfreintes par Google et Facebook

    En plus des sanctions, la CNIL a ordonné à Google et Facebook de mettre à disposition des utilisateurs en France une fonctionnalité de refus des cookies dans un délai de trois mois. Les entreprises sont condamnées à payer une amende de 100 000 euros par jour si elles ne le font pas.

    « Ces deux décisions s’inscrivent dans la stratégie globale de mise en conformité initiée par la CNIL depuis deux ans auprès d’acteurs français et étrangers éditant des sites internet très fréquentés et ayant des pratiques contraires à la législation sur les cookies. Depuis le 31 mars 2021, date d’expiration du délai imparti aux sites Internet et applications mobiles pour se conformer aux nouvelles règles sur les cookies, la CNIL a adopté près de 100 mesures correctives (ordonnances et sanctions) liées au non-respect de la législation sur les cookies. CNIL ajoutée.

    De lourdes amendes de Russie

    Il semble que Google et Meta ont commencé la nouvelle année sur une note amère après avoir reçu de lourdes sanctions du gouvernement russe. Un tribunal russe aurait pénalisé Google, 7,2 milliards de roubles (environ 98,4 millions de dollars) et Meta, 2 milliards de roubles (27,2 millions de dollars) pour ne pas avoir supprimé le contenu interdit de ses plateformes. Le tribunal de district de Tagansky a jugé que Google avait omis à plusieurs reprises de supprimer le contenu interdit par la loi locale. Lire la suite ici…

    Source

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.