Une femme appelle au boycott des magasins Sephora après un incident présumé de profilage racial à Hong Kong

  • FrançaisFrançais



  • LE QUOI? Une femme d’origine pakistanaise a appelé au boycott des magasins Sephora après avoir affirmé qu’elle avait été suivie hors d’un magasin de Hong Kong et soumise à une fouille en raison de la couleur de sa peau, selon un rapport publié par le South China Morning Post.

    LES DÉTAILS La victime a détaillé son expérience de profilage racial répété dans une succursale de Hong Kong du détaillant appartenant à LVMH sur son compte Instagram.

    En réponse, Sephora a publié ce qui suit, selon le South China Morning Post : « Nous sommes au courant des derniers commentaires de service sur Instagram et avons examiné la question sérieusement. Assurer une expérience de magasinage positive et agréable est notre priorité absolue. Nous ne faisons aucun compromis sur les préjugés inappropriés. Nous continuerons à faire de Sephora un endroit meilleur où chacun appartient. »

    LE POURQUOI ? Sephora a déjà été accusé de profilage racial et s’est engagé à former tout le personnel aux préjugés inconscients et à l’inclusivité, ainsi qu’à rendre ses étagères plus représentatives. Il semble qu’il y ait encore du travail à faire.

    La publication Une femme appelle au boycott des magasins Sephora après un incident présumé de profilage racial à Hong Kong est apparu en premier sur Global Cosmetics News.

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *