Résilience 2021 : Finances

  • FrançaisFrançais



  • Résumé :S’il y a jamais eu un test conçu pour trier le blé de l’ivraie, c’était en 2020. Certains sont sortis de l’année marquante de la pandémie plus gros et mieux (en vous regardant Amazon, LVMH), d’autres, pas tellement. En effet, les résultats de 2021 ont fourni un test décisif instantané sur la santé d’une entreprise donnée après que 2020 ait fait le pire. Dès le premier trimestre, nous avons pu voir ceux qui rebondissaient plus gros et mieux et, en revanche, ceux qui étaient encore en difficulté.

    Résumé :LVMH était bien dans le premier camp avec un bénéfice net en hausse de 62% au premier semestre de l’exercice 2021, par rapport à la même période en 2019 après que le chiffre d’affaires du deuxième trimestre ait augmenté de 14% par rapport aux chiffres de 2019. Même le directeur financier Jean Jacques Guiony s’est dit surpris en s’exclamant : « Nous sortons de la crise avec des niveaux de rentabilité remarquables. Q3 n’était pas différent; le conglomérat français de produits de luxe a dépassé les attentes des analystes, il n’est donc pas étonnant que le PDG Bernard Arnault ait dépassé Jeff Bezos d’Amazon pour remporter le titre de la personne la plus riche du monde en milieu d’année.

    Et en parlant d’Amazon, s’il y avait une entreprise conçue pour un verrouillage, c’était le géant américain du commerce électronique. Tout au long de 2020, nous nous sommes tournés vers la plate-forme pour nos besoins quotidiens et, au début de 2021, il semblait que l’habitude s’était avérée difficile à rompre.

    Alors que nous parlons des géants du numérique, The Hut Group a été un autre gagnant en 2021. Fraîchement sortie des ventes en plein essor pour l’exercice 2020, la société a augmenté ses prévisions de croissance des ventes pour 2021 à 30-35% par rapport à la fourchette précédente de 20-25%. La division beauté à elle seule a réalisé un chiffre d’affaires de 460,8 millions de livres sterling au premier semestre de l’exercice 2021, avec un chiffre d’affaires du groupe en hausse de 44,7%.

    L’Oréal a également enregistré un deuxième trimestre “exceptionnel” avec une croissance revenant aux niveaux d’avant la pandémie – les ventes du premier semestre 2021 sont en hausse de 6,6% par rapport au premier semestre 2019 – une tendance qui s’est poursuivie au troisième trimestre avec des ventes en hausse de 14,9% à données comparables. comparable à la même période en 2019.

    De même, chez L’Occitane, les ventes nettes du deuxième trimestre ont augmenté de 7 % par rapport aux niveaux d’avant la pandémie (+11,4 % par rapport à la période de l’année précédente) et, avec une restructuration mondiale en cours qui a vu de nombreux magasins américains fermer et un réseau de consultants lancée, l’entreprise est bien placée pour poursuivre la trajectoire.

    Certes, le modèle de vente directe a aidé les ventes de Natura &Co – avec une croissance à deux chiffres enregistrée au premier et au deuxième trimestre. Le PDG Roberto Marques a expliqué que la vente numérique et sociale a contribué à atténuer les pertes causées par les fermetures de magasins et les mesures de distanciation sociale.

    Le post 2021 Resilience: Finance est apparu en premier sur Global Cosmetics News.

    L'équipe de Comparaland

    Rédacteur web depuis 2009 et webmestre depuis 2011.

    Je m'intéresse à tous les sujets comme la politique, la culture, la géopolitique, l'économie ou la technologie. Toute information permettant d'éclairer mon esprit et donc, le vôtre, dans un monde obscur et à la dérive. Je suis l'auteur de plusieurs livre

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *