Beiersdorf s’associe à Plan International; se concentrer sur l’autonomisation des filles et lutter contre le COVID-19 en Amérique latine

  • FrançaisFrançais


  • LE QUOI? Beiersdorf a annoncé un nouveau partenariat avec Plan International, une organisation indépendante de coopération au développement et d’aide humanitaire, dans le but de soutenir l’autonomisation des filles et d’aider à la lutte contre le COVID-19 en Amérique latine.

    LES DÉTAILS Faisant partie du programme d’aide internationale de 50 millions d’euros, la collaboration verra une “ focalisation à long terme ” sur l’autonomisation des filles, œuvrant pour donner accès à l’éducation et contribuer à la prévention de la violence sexiste à la suite de la pandémie et futur.

    Stefan de Loecker, PDG de Beiersdorf, a déclaré: «Dans le cadre de« Care Beyond Skin », nous avons lancé le plus grand programme humanitaire coordonné au niveau mondial de l’histoire de l’entreprise, prenant des mesures rapides dès le début de la crise mondiale.
    «Nous n’avons pas seulement fourni une aide immédiate dans la lutte contre le COVID-19. Nous assurons également un soutien à long terme en concentrant notre contribution sur les groupes vulnérables au sein de nos sociétés qui ont besoin d’une protection spéciale – d’autant plus que de nombreux pays et sociétés sont déjà confrontés à des défis socio-économiques qui vont au-delà de la crise sanitaire immédiate. ”

    Le financement obtenu grâce au partenariat aidera les équipes locales respectives de Plan International à répondre «largement aux besoins des filles» et, à travers elles, aux besoins de jusqu’à 20 000 enfants, jeunes et familles dans leurs communautés.

    Selon un communiqué de presse, les initiatives «leur permettront, ainsi que les communautés dans lesquelles ils vivent, de surmonter les conséquences socio-économiques à moyen et long terme de la pandémie du COVID-19».

    LE POURQUOI? Beiersdorf promeut depuis longtemps ses efforts humanitaires à travers son Care Beyond Skin, avec Plan International soulignant le risque posé par la pandémie pour les jeunes des pays en développement.

    Maike Roettger, directrice nationale de Plan International Allemagne, a déclaré: «La crise du COVID-19 est une menace majeure, en particulier pour d’innombrables filles et jeunes femmes dans les pays en développement. Pour la population féminine, cela risque de détruire l’opportunité tangible de mener une vie autodéterminée.

    Loecker a continué,En soutenant les initiatives de Plan International, nous contribuons à autonomiser les filles et à faire en sorte que l’organisation poursuive son précieux travail sur le terrain à long terme. Nous veillons également à ce que nos dons financiers atteignent directement les communautés vulnérables. »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *