BASF voit son EBIT baisser face à des dépréciations de 2,8 milliards d’euros

  • FrançaisFrançais


  • LE QUOI? BASF devrait enregistrer une perte de quelque – 2 637 millions d’euros au troisième trimestre 2020 en raison de dépréciations et de provisions pour restructuration sans effet de trésorerie, en deçà du consensus des analystes et du chiffre de l’année précédente.

    LES DÉTAILS Le fournisseur d’ingrédients cosmétiques s’attend à enregistrer des dépréciations de 2,8 milliards d’euros alors que la demande de produits chimiques faiblit. Les ventes ont baissé de 5% au troisième trimestre 2020 à 13 812 millions d’euros.

    Pour l’ensemble de l’année, BASF prévoit un chiffre d’affaires de 57 à 58 milliards d’euros, contre 59316 milliards d’euros en 2019, et un EBIT compris entre 3 et 3,3 milliards d’euros, en supposant que des restrictions sévères, telles que des verrouillages, ne soient pas -introduit.

    LE POURQUOI? La société de produits chimiques de spécialité a attribué les réductions de valeur à “ des développements macroéconomiques considérablement plus faibles en raison de la pandémie de coronavirus ”, en particulier dans les secteurs de l’automobile et de l’aviation.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *