Salons: après l’IFA, Electronica 2020 aura également lieu

  • FrançaisFrançais


  • Le monde des salons va recommencer à organiser ses événements. La brave édition de l’IFA 2020 s’est avérée être un succès et apporte un signe positif pour l’avenir de ce secteur, même dans des situations très parriculaires comme celle de cette année. Le dernier IFA a obtenu le succès espéré, comme en témoignent plus de 60% des espaces d’exposition déjà réservés pour l’IFA 2021.
    L’édition spéciale 2020 a pris fin, envoyant le message que «la technologie est de retour» et que l’industrie de l’électronique grand public et de l’électroménager et les médias technologiques ont soif d’expériences réelles. Le prochain rendez-vous, dans l’espoir d’un événement à grande échelle, aura lieu du 3 au 7 septembre 2021. Après cette expérience positive, d’autres salons ont été programmés à conditions restreintes, comme electronica 2020 (du 10 au 13 novembre), organisé par Messe München , une décision considérée comme un signal important pour l’industrie, comme l’a souligné Zvei, l’association allemande des industries électroniques et électrotechniques.
    «Après des mois difficiles – commente Christoph Stoppok, directeur de la division Composants, mobilité et systèmes de ZVEI – Messe München envoie un signal positif non seulement aux entreprises, mais aussi à tous les autres salons, qui peuvent désormais recommencer à planifier».
    La décision arrive au bon moment. Une récente enquête ZVEI auprès des entreprises membres a identifié les premiers signes prudents de reprise en Allemagne et dans la zone euro. En outre, la demande de la Chine se redresse également.

    Édition spéciale IFA 2020

    «Le ralentissement économique déclenché par la pandémie de Covid 19 semble avoir atteint son point bas», explique Stoppok. – Les salons qui se déroulent sur place à partir de l’automne peuvent contribuer à sécuriser ce développement et donner des impulsions importantes. Il est crucial d’offrir une plateforme à l’industrie qui permette un échange direct et international d’informations tout en maintenant des mesures de protection et d’hygiène concluantes. Les derniers mois ont montré que les formats numériques sont un bon complément, mais ils ne peuvent pas remplacer complètement les salons sur place ».

    Article précédentConstruire la nouvelle normalité

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *