Microplastiques et lavage: le sujet débattu par Amdea et le groupe parlementaire

  • FrançaisFrançais


  • Amdea, l’association britannique des fabricants d’appareils électroménagers, a participé à la réunion du groupe parlementaire multipartite sur les microplastiques. Plus précisément, les microfibres qui sont rejetées dans le cycle de l’eau après le lavage des vêtements. Ce sujet est de plus en plus considéré comme un problème environnemental car, bien que l’on estime que dans les pays développés plus de 90% de ces microfibres sont capturées dans les stations d’épuration des eaux usées, elles sont détectées dans les océans du monde, comme le rapporte récemment le magazine New Scientist. Amdea a fait remarquer au groupe que: la source des microfibres des vêtements n’est pas l’appareil, c’est le textile. Des recherches menées aux États-Unis ont montré que les filtres en microfibres conduisent à des cycles de lavage plus longs, ce qui entraîne une augmentation de la consommation d’énergie et d’eau.

    Microplastiques ramassés sur une plage

    La même recherche a indiqué que la quantité de plastique dans le filtre équivaut à 10 ans de microplastiques capturés. La réunion s’est terminée avec le député Alberto Costa demandant aux participants, s’ils le jugeaient bon, de soumettre au groupe des données / informations qui pourraient être utilisées pour évaluer s’il y avait une exigence de législation britannique sur le sujet des filtres en microfibre pour les machines à laver – il existe actuellement projet de législation en place en France et au Luxembourg. Frank Thomas prépare la réponse d’Amdea et il peut être contacté si de plus amples informations sont nécessaires.

    Article précédentHisense Home Appliances sera l’actionnaire majoritaire de Sanden

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *